Education : beauté du mot. grandeur de l'idée.

Un des animateurs du site, mzungu, sûrement blanc, se plaint, lors de la préparation de son retour en métropole, de voir sa tendre et douce se faire insulter.

 Elle voulait donner aux autochtones voisins, demeurant dans des bidonvilles, de l'huile  de table et des vieux tshirt de Monsieur.

Précisons : vieux certe, mais de marque.

Racisme ordinaire de ces pauvres qui resteront pauvres?

 C'est ce qui a été compris...

La question est centrale.

C'est c'elle me semble t-il que doit se poser à chaque voyageur de  passage dans un pays, une région, un département.

Voyager dans un pays, découvrir l'autre, échanger, donner, prendre aussi. Regarder, percevoir.

Etre un passeur quand on se situe dans l'éducation, dans l'éducation militante?

Taxer de racisme l'autre' dans cette expérience de vie, montre la pauvreté extrème de ce que le rédacteur a pris de sa vie Mahoraise.

Utiliser le logo d'une association militante pour le faire est un manque de savoir vivre.

Savoir être, savoir vivre, c'est difficile.

Savoir avoir, de fait, également.

Il faut parfois rentrer dans son terrier ...et savoir rester dans son village.

 

la belette.